top of page

RENCONTRE. Euzhan Palcy. Itinéraire d’une pionnière


Diplômée de l’école Louis Lumière, première réalisatrice française à être récompensée par le César de la meilleure première œuvre pour Rue Cases-Nègres, Euzhan Palcy fait figure de pionnière en réalisant, en 1989, son second long métrage à Hollywood, Une saison blanche et sèche, d’après le roman d’André Brink, avec Marlon Brando.


Pour son troisième film de fiction, Siméon, en 1992, dans lequel Palcy met en scène les membres du groupe Kassav, elle questionne la culture antillaise par le biais de la musique.


Suivront Le Combat de Ruby Bridges, en 1998, puis The Killing Yard, en 2001, tous deux filmés pour la télévision.


« Avec ma caméra je ne filme pas. Je répare… J’essaye modestement de guérir les blessures créées par l’Histoire », expliquait-elle en 2019, alors invitée d’honneur du Festival du film de femmes de Créteil.

 

Au Centre Pompidou, la cinéaste présente et accompagne, avec ses invités, le travail d’une vie


Tarif : 5€





Commentaires


bottom of page